10.jpg

Willy PIERRE-JOSEPH

ARTISTE DU MOUVEMENT

Après 10 ans de carrière dans le social, Willy souhaite faire évoluer sa pratique et ses réflexions  sur la danse et ses bienfaits. Il reprend donc des études universitaires en  danse-thérapie. Durant son Master,  il apprend l’analyse du mouvement, à mettre en place un protocole d’accompagnement de soins par le mouvement, l'anatomie, l'histoire de la danse contemporaine, etc. Il découvre une nouvelle façon d’utiliser l’objet, développant la créativité et permettant aux personnes de s’épanouir en bougeant, tout en prenant également conscience de leurs ressources corporelles et sensorielles.

Willy effectue ses stages de formation auprès de la psychanalyste-danse thérapeute France Schott-Billmann avec un public atteint de la maladie de Parkinson. Il sera également accueillit au sein de l'association Handidanse. Nourri par ces expériences, sa pensée sur le corps s'étoffe:

« Dans quelle mesure l'utilisation de l'imaginaire peut-il contribuer au déploiement du potentiel kinesthésique d'un individu? Pourquoi et comment le corps influe t'il sur la pensée ? »

LE TOURNANT

En 2014, il rencontre Link Berthomieux avec qui il crée l'association WYNKL, pour répondre aux besoins du danseur amateur ou professionnel, en l’accompagnant dans son entraînement et en favorisant son bien-être.

WYNKL rencontre un succès immédiat. et Willy en devient le directeur artistique. Il organise et anime des espaces de rencontres et d’échanges entre danseurs, des conférences, des ateliers mensuels et des événements attirant toujours plus de monde, tout en gérant au mieux sa carrière de danseur professionnel et sa vie personnelle.

 

Victime de son succès, cette ascension exponentielle devient énergivore et déséquilibrante. Willy connaît dans le même temps des difficultés dans sa vie professionnelle et personnelle. Il s'oublie et son corps lui fait comprendre qu'il a atteint sa limite, qu'il n'est plus en capacité de se sur-adapter. C’est le burn out.


Dès lors, Willy se rend à l’évidence qu’il ne peut plus se mettre de côté. C’est en prenant le temps pour lui, en développant son potentiel, qu’il va pouvoir retrouver un équilibre.

LA NAISSANCE DE REICKO


Afin de se retrouver avec lui-même et se soigner, Willy multiplie les retraites en solitaire dans la nature. Promenades méditatives, réflexions philosophiques, challenges sportifs, jeûnes... Il ressent le besoin de s'éprouver, de se rassurer et de se reconnecter à lui.

« Et c’est par le corps et le mouvement que j’ai pu faire preuve de résilience, mobiliser mon élan vital
et retrouver un équilibre. »

Ainsi le corps et le mouvement sont devenus des sujets centraux dans la réflexion de Willy, avec une dimension de plus en plus spirituelle.

Le corps est notre Temple. Il faut en prendre soin et continuer à le nourrir en prenant conscience des ressources que l’on a déjà depuis notre naissance et de celles que l’on prend de l’extérieur. C'est par et dans le corps que la synthèse de ces informations se réalisera, que l'on se révèlera à soi-même. C'est le (R)éveil".

« Ainsi, en m’étudiant, j’ai pu identifier des notions que j’ai  ensuite étoffé avec des apports théoriques extérieurs. J'ai pu ainsi poser des mots sur mes idées et mes intuitions. C'est en faisant de nouveau la synthèse que des "grands axes de réflexion" sont apparus, comme des évidences ».

Et la philosophie REICKO est née.

Actuellement,

Willy s'applique sa propre philophie. Il réparti son temps de manière équilibré entre la gestion du projet ( la compagnie, les spectacles, les ateliers, les événements, ...), la recherche à travers les modules REICKO, le développement personnel, autres projets artistiques diversifiés  et bien entendu du temps pour lui et ses proches.

Directeur artistique | Chorégraphe | Danseur | Pédagogue | Danse-Thérapeute | Coach artistique

La naissance de REICKO est le fruit d’un long parcours, riche d’apprentissages et d’acquis divers et variés, suivi d’un burn out et d’une renaissance. REICKO est avant tout l’expérience vécue et éprouvée par Willy, avant d’être la théorie qui en découle.

 

LES DÉBUTS

Willy a toujours été intéressé par le corps. Au départ, une éducation sportive, avec, en point commun, un « objet » permettant de se mettre en mouvement. Willy a pratiqué la gymnastique et ses agrès, les arts martiaux et ses armes, le basket et son ballon ainsi que le travail en équipe. 

 

À 16 ans, Willy se lance dans la danse. Il traverse divers styles comme le dance hall, le hip hop ou les danses africaines urbaines. Il est fasciné par les effets des différents rythmes musicaux sur les mouvements. Willy  entamera alors une quête, une démarche d'hybridation des styles afin de trouver des éléments de réponse à ses réflexions:

«  Comment permettre au corps de changer d’état, de s’adapter et de faire coexister les différents styles de danse que j'utilise ?

Est-ce possible de tous les mélanger ? » 
 

Willy s’intéresse aussi aux sciences, à la technologie, à l’énergie quantique. Il se destinait à devenir ingénieur en électro-mécanique. Cependant, il choisit de devenir éducateur spécialisé afin d'accompagner au mieux des personnes en difficultés. Titulaire du D.E.E.S (diplôme d'état d'éducateur spécialisé), il oeuvre auprès de publics porteurs d’handicaps  ou/et de maladies mentaux et physiques, autistes, en difficultés sociales, dans la protection de l'enfance…

Les institutions où Willy travaille mettent en place régulièrement des sessions de formation et de sensibilisation menées par des psychologues, des sociologues et des anthropologues. Les thématiques sur les effets de l’urbanisme sur les corps et les comportements, ou encore sur les analyses systémiques, le captive.

 

« Comment créer un environnement stimulant afin
que chacun puisse s'y épanouir au mieux ? »

 

En parallèle à son métier d'éducateur, il intègre diverses compagnies de danse où il est formé à de multiples disciplines : jazz rock, bharatanatyam, modern jazz, contemporain, swing-charleston, capoeira, danses africaines traditionnelles et contemporaines …